Parcours
Récit de Anik Toussaint
Retour à l'Index des Parcours


Date:

Juillet 2001

Email:

aniktoussaint@aol.com



Au début des 70's, j'avais 20 ans, j'ai rencontré M car je ne pouvais pas ne pas le rencontrer. Mon voisin de palier, mon petit ami, une relation de travail, plusieurs amis de milieux différents puis un livre lu par hasard (''Après le LSD'', écrit par un premie), tous ces évènements sans lien apparent m'ont menée à lui. Est-ce moi qui le cherchais ou lui?

Avant lui, j'avais déjà vécu une expérience spirituelle (état de bonheur extatique)avec un autre maitre. Mais j'ai été déçue et choquée que l'on me demande un dizième de mes revenus dans cette "secte" (La Méditation Transcendentale), alors, exit la MT. M m'a donné les memes expériences gratuitement et je lui dois les plus grands moments de mon existence. Cependant, j'ai toujours eu des doutes quant au personnage Maharaj Ji, contrairement à la plupart des premies que j'ai eu l'occasion de connaitre. Je me demande aujourd'hui si ce que j'ai vécu à la MLD à l'époque n'était pas tout simplement déjà en moi et que l'atmosphère spirituelle qui régnait dans la compagnie des premies a permis de révéler. Celà aurait-il pu se manifester ailleurs, sans doute puisque la MT m'avait apporté la meme chose. Donc pour moi M était un support à mon besoin d'absolu, il incarnait, qu'il fut sincère ou pas, ce en quoi j'ai pu projeter l'image de l'amour parfait. J'ai rencontré depuis d'autres maitres indiens dont certains étaient fabuleusement riches (OSHO par ex.), d'autres dénués de tout bien. Donc, sur ce plan, je me garderais de juger ce qui n'est après tout que la manifestation matérielle de l'amour des disciples pour leur maitre. Bien sur , libre au maitre de refuser les Rolls, avions, yachts, montres de diamants et autres...

D'autre part, je trouvais le discours de M extremement inconsistant spirituellement et d'une pauvreté affligeante, contrairement aux textes fondateurs de l'hindouisme dont il se réclame vaguement. Après avoir lu KRISHNAMURTI, par exemple, ou le VEDANTA ou les écrits de PATANJALI sur le Yoga, difficile de ne pas bailler aux discours de M.

Cependant, j'ai éprouvé récemment le désir de recevoir du satsang et j'ai à cette occasion joint plusieurs premies parmi d'anciennes amies que je ne vois plus. Elles ne m'ont pas rappelée alors que j'avais laissé des messages sur leur répondeur en précisant que je souhaitais uniquement avoir des contacts sur les lieux actuels de satsang et non renouer des relations personnelles, pour qu'il n'y ait pas de confusion. Faute de réponse, j'ai eu l'intuition d'utiliser INTERNET aujourd'hui en tapant d'abord MAHARAJI , sans succès, et j'ai pensé à SATCHITANAND, un des mots de ralliement de la belle époque et je suis tombée sur EX-PREMIE.ORG, avec ravissement.

CONCLUSION : Je crois (humblement) que seule la foi sauve. M en lui-meme n'est pas important.Si par hasard des premies ont donné beaucoup et peu recu et se sont sentis lésés ou trahis alors que j'ai fait l'expérience inverse , beaucoup recu et peu donné, c'est (humblement encore) qu'il doit y avoir un temps pour tout et pour chacun. D'après mon expérience, Dieu est en nous et peu importe qui nous le montre, (Proverbe : le Sage montre la lune avec son doigt et l'imbécile regarde le doigt et non la lune) meme si c'est un usurpateur, car l'essentiel est de le trouver (et je peux affirmer qu'il y ait vraiment). D'ailleurs, Bouddha lui-meme dit :'' Si vous rencontrez le Bouddha, tuez-le''.

Lorsque l'élève est pret, le maitre vient, dit-on en Inde et le mot guru signifiant "qui mène de l'obscurité à la lumière", il parait raisonnable de penser que chaque guru méne chaque élève d'un certain degré d'obscurité à un certain degré de lumière et cela dépend autant de l'élève que du maitre.

HONORANT CHACUN, AMI OU ENNEMI, DE LA MEME MANIERE,
ADORANT TOUT L'UNIVERS, ADORE DE TOUT L'UNIVERS,
VOULANT LE BIEN DE TOUS AVEC UN PARFAIT DESINTERESSEMENT,
TEL EST L'HOMME LIBERE.
NI LA MAYA NI LE CORPS N'EXISTENT. L'UNIVERS EST IRREEL COMME L'ENFANT D'UNE FEMME STERILE,
NOMS ET FORMES N'ONT PAS D'EXISTENCE. DIEU SEUL EST COMPLET DANS SA PLENITUDE.
LE SOI INDIVIDUEL ET LE SOI UNIVERSEL SONT IDENIQUES. DIEU EST L'ESSENCE DIVINE DU MONDE.
PENETRE DE CETTE CONVICTION, AFFRANCHI DE TOUT DESIR, TEL EST L'HOMME LIBERE.

SWAMI MUKTANANDA (Félicité de la Vérité)

Je suis à votre disposition pour tout renseignement.

Merci pour le site.

ANIK TOUSSAINT 28.07.01

Haut de Page & Principaux Liens du Site