L'Affaire Jagdeo
La Secte protège un Pédophile




Voici la photo de Mahatma Jagdeo: il a commis des abus sexuels sur des enfants, et violé des enfants, alors qu'il travaillait pour Maharaji.

Nous sommes persuadés que Maharaji a été informé de ces faits pendants de nombreuses années. Il n'a pourtant rien fait pour qu'il en réponde devant la justice, il n'a rien fait pour le tenir à l'écart des enfants, il n'a rien fait pour en informer leurs parents. Lisez plus bas le point de vue du responsable de ce site. Après que certaines victimes aient publiquement rendu compte de leur supplice, ce que Maharaji et Elan Vital ont fait (et n'ont pas fait) a été inadéquat et honteux.

Bien que les détails n'en ont pas été rendus publics, nous pensons que les représentants de Maharaji sont parvenus à un arrangement avec l'une des victimes de Jagdeo. Dans un coin de son site Internet, Elan Vital invite finalement (mais clairement avec regrets) les autres victimes à se manifester. Nous reproduisons ici l'invitation d'Elan Vital:

POLITIQUE CONTRE LE HARCELEMENT
Elan Vital a une politique stricte en ce qui concerne le harcèlement sexuel et autres formes d'inconduites sexuelles. Si vous avez été l'objet de n'importe quelle forme de harcèlement sexuel ou d'abus par quelque personne que ce soit associée, actuellement ou dans le passé, à Elan Vital ou d'autres organisations assimilées, mettez vous s'il vous plait en relation avec le Directeur Général d'Elan Vital (adresse: P.O. Box 6130, Malibu, Californie, USA - 90264-6130, ou
generalmanager@elanvital.org.). Les plaintes seront traitées rapidement et avec sérieux.

Toute personne songeant sérieusement à écrire à Elan Vital, et souhaitant avoir des conseils est la bienvenue auprès du responsable de ce site, à epowebmaster@yahoo.co.uk.


Mahatma Jagdeo a été un haut responsable de la Divine Light Mission, et employé par celle-ci à plein temps, pendant de nombreuses années. Il a fait la connaissance de Maharaji, le leader de la secte, alors que ce dernier était encore enfant.


Jagdeo tenant un
enfant de M
dans ses bras
(extrait d'une photo prise lors d'une fête à la résidence)

Jagdeo, derrière l'épaule gauche de M
(extrait d'un livret publié par la DLM-USA en 1979)

Les rapports de viols commis par Jagdeo sur des enfants sont apparus sur Internet en 1998. Depuis, "A" (qui souhaite désormais l'anonymat) et Susan, deux de ses victimes, ont fait des comptes-rendus poignants de ses crimes. Bien que, selon plusieurs témoignages, ces délits avaient été rapportés plusieurs fois à de hauts responsables de l'organisation de Maharaji, Jagdeo a eu la permission de continuer à exercer son travail à plein temps pendant des années.

Depuis que cette histoire a été rendue publique, la secte a d'abord tenté de se désolidariser de Jagdeo, en disant qu'Elan Vital, l'organisation actuelle, n'a rien à voir avec la vieille 'Divine Light Mission' qui employait Jagdeo. Lorsqu'il a été démontré que c'était faux, ils ont changé de tactique et essayé de calmer le jeu en tentant de témoigner de la sympathie pour les victimes. Puis Elan Vital (USA) a publié un communiqué de presse (VO en anglais pour l'instant) disant que DUO (l'organisation de Maharaji en Inde) avait entamé des poursuites contre Jagdeo. Mais en même temps, Elan Vital a publié un communiqué (VO en anglais pour l'instant) accusant les victimes !

Maharaji à l'Unity School, Denver, Colorado, 1975.
('Light Reading', Vol.1/No.1 page 9, Spring 1978)

Conférence d'instructeurs avec Maharaji
(extrait d'un livret publié par la DLM-USA en 1979)
A aucun moment Maharaji ne s'est exprimé publiquement sur cette affaire.

Selon des disciples désenchantés ayant récemment quitté la secte, Jagdeo a continué son travail de représentant officiel du gourou au moins jusqu'au milieu des années 90. Jagdeo a été signalé à la police en Grande-Bretagne. Le British Sunday Express (hebdomadaire britannique) était sur le point de publier un article sur le sujet. Cet article a été abandonné à la dernière minute, au moment où
Jonathan Cainer (VO en anglais), le journaliste britannique le mieux payé et dévot de Maharaji, a abandonné le Daily Mail son employeur, pour offrir ses services au British Sunday Express.


Index

Les Récits
Correspondance avec Elan Vital
Correspondance avec Maharaji
Jagdeo toujours mahatma?
Assistance
Le point de vue du responsable de ce site


Jagdeo vit maintenant dans le confort

Message reçu sur le forum anglophone, le 26 novembre 2000

De Kelly

J'ai eu l'occasion de passer du temps à l'ashram de Delhi ces dernières années. Jagdeo (alias Mahatma Ji) y mène une vie tranquille et privilégiée, avec de jeunes premies Indiens humbles et doux aux petits soins auprès de lui; ils supportent ses demandes d'attention incessantes, et ils se prêtent à tous ses caprices. Il est obsédé par la possession d'une bonne réserve d'eau en bouteilles dans sa chambre, et il en a des packs et des packs. L'eau du robinet ordinaire de l'ashram ne lui suffit pas. Il doit être trop pur !

J'ai vu les premies ordinaires lui toucher les pieds en de nombreuses occasions.

En ce qui me concerne, la seule chose que je lui reproche, c'est sa manière bruyante et indiscrète de se racler la gorge et les sinus.

Il est aussi très attaché à ses repas, et toujours le premier à table.

Bien sûr, il est toujours assis avec les autres mahatmas lors des événements, ou il l'a été lorsqu'il y avait des Mahatmas. Je ne sais pas comment on les appelle maintenant, je n'y ai pas été l'an passé.


De Susan

C'est vraiment dégoûtant qu'il mène encore une vie où il est révéré.

Te rappelles-tu s'il y avait des enfants à l'ashram ? J'espère vraiment qu'ils maintiennent au minimum les enfants à distance de lui.

Ce que tu décris, les premies qui lui touchent les pieds, et ceux qui sont aux petits soins pour lui, ce sont des personnes qui seraient tout aussi honorées en Inde s'il acceptait de passer du temps avec leurs enfants, tout comme l'étaient les parents premies aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne lorsqu'il voulait passer du temps avec les leurs.

C'est vraiment épouvantable.


Assistance:

Celles qui furent autrefois les enfants de la Divine Light Mission expriment leurs remerciements à tous ceux qui les ont aidées à dire la difficile vérité sur Mahatma Jagdeo. Après toutes ces années, il est très apaisant que la vérité soit enfin reconnue, et que des personnes se sentent concernées par ceux qui ont été victimisés par ce prédateur et par ceux qui cherchent à couvrir le fait que ces violences avaient été signalées sur au moins deux continents, à la fin des années 70 et au début des années 80.

Susan et 'A' particulièrement souhaitent obtenir l'aide de personnes qui en savent peut-être plus sur cette affaire. Elles connaissent toutes deux d'autres victimes de Jagdeo, mais celles-ci ne souhaitent pas en parler et leurs souhaits sont respectés. Mais toute personne qui connaît d'autres cas de viols commis par Jagdeo, ou qui est en possession de preuves pour corroborer le fait qu'elles ont signalé cette affaire dans les années 70 et 80, est invitée à se présenter. En tant qu'ex-premies, nous savons que la perspective de dire la vérité sur cette affaire est une chose effrayante. Mais avec les années qui passent, si personne ne se manifeste, Jagdeo et ceux qui le protègent afin de protéger leur "Maître", ont davantage de chance de ne jamais être tenus pour responsables de ce qui est arrivé aux enfants qui ont eu la malchance de croiser la route de Jagdeo.

Ecrivez s'il vous plaît à Ex-Premie.Org.

Haut de Page & Principaux Liens du Site